13/03/21 – «Belle Vente»

Vente à huis clos

Durant cette vente seront présentés de nombreux objets en cristal, pâte de verre ou verre dont Bouillet, Montagnon, Gallé. Thomire – un centre de table en cristal et bronze argenté. Sèvres – des groupes en biscuit. Belluc – des sujets en porcelaine figurant des officiers. Des sujets en bronze dont Bartholdi. Mobilier d‘époque et de style dont une magnifique bergère ayant appartenue au Duc de Frioul portant une estampille de Jacob D. rue Meslet, armoires alsaciennes, commodes et contemporain dont Eames, Guzzini,  Roche Bobois, Saarinen pour Knoll Ed., Sadler, De Lucchi et Reichert, Bouroullec et Erwan, Ron Arad. Huiles sur toile, estampes, affiches, acrylique et autres techniques dont Jupille, Gantner, Luc Hueber, Leschhorn, Kamm, Seebach, Zwiller, Bricka, Drachkovitch-Thomas, Gagliardini, Risquet, Rigaud, Langen, Villemot, Ardissone, Baches.

Notaire :

Maître Joëlle BOESHERTZ
22 rue du Phalsbourg 67320 Drulingen
Tel : 03 88 00 62 44 – Fax : 03 88 00 63 79

Informations Covid-19 :
Suite aux mesures sanitaires, nous sommes contraints de fermer notre établissement au public. Dorénavant, nos ventes auront lieu à huis clos en live (sur Drouot Digital). Nous n’organiserons plus d’exposition, cependant il sera tout de même possible de voir des lots uniquement sur rendez-vous. Par ailleurs, nous répondrons avec plaisir à toutes vos demandes de photos complémentaires.

Pour enchérir, trois choix s’offrent à vous :

  • Participer au live sur Drouot Digital
  • Enchérir par téléphone
  • Enchérir par ordre fixe (Voir notre onglet Acheter)

En cette période si particulière, nous vous remercions de votre précieuse compréhension.


Consulter le catalogue

.
.
.

Lot 243
Merveilleuses proportions
Proportions à l’antique exceptionnelles pour cette bergère à dossier plat et colonnettes détachées d’époque Empire en hêtre rechampi. Proportions géométriques et mise en oeuvre parfaite, habituel pour la Maison prestigieuse qu’est Jacob-Desmalter. Estampillé sous le fauteuil dans la ceinture la marque Jacob D rue Meslée confirme l’ouvrage. Un poinçon représentant une fleur de lys suivie des initiales TH et marquée à chaud sous la traverse arrière. Toujours sous la ceinture d’assise, est appliquée une étiquette avec un numéro d’inventaire au nom du Duc de Frioul (Christophe de Michel du Roc dit Duroc, duc de Frioul, grand maréchal du palais de Napoléon Ier) surnommé « l’ombre de Napoléon » ou « l’ombre de l’Empereur Napoléon Ier »
R.J.G

Lot 101
TONY LANGEN

Tony Langen, né en 1935 et décédé en 1984 à Strasbourg, ville dans laquelle il vécut et travailla. Propos tirés du catalogue Tony Langen- Faux Mouvement- Entretien avec Hélène Langen. A ses débuts, Tony Langen  pratique la technique du lavis. Ses paysages sont surtout des paysages alsaciens avec cette ambiance de brouillard flottant à un mètre du sol. Nommé professeur d’Arts Plastique, il se consacre à la préparation de ses cours et à l’étude de l’art contemporain. Par manque de temps, il interrompt en 1967 toute pratique picturale.
En 1974, des soucis de santé l’incitent à renouer avec la peinture, sa peinture, celle qu’il avait envie de réaliser et démarre un travail de séries. Les séries de « Portraits », des « Marchés », des « Chantiers » qui semblent directement inspirés de la Figuration Narrative. Sa préoccupation était : perception-voir-mémoire. Il ne souhaitait pas traduire dans la peinture se qu’il ressentait mais pour lui une peinture c’était le fait de percevoir, de voir et de se souvenir. « La mémoire est génératrice d’images et l’image génératrice de mémoire ».
Le travail de Tony Langen commence réellement à s’affirmer à partir de la série des « Intérieurs », le geste du peintre devient de plus en plus large au détriment du document de base, la photographie, qu’il continue cependant à utiliser. L’artiste se libère, il commençait souvent ses peintures au sol et les poursuivait au mur. On a qualifié la peinture de Tony Langen de «  fauve » ou « expressionniste », on retrouve sans conteste des couleurs rouges vus chez Bonnard mais ces qualificatifs ne l’importaient guère. Tony Langen participa à l’exposition «  Figures Imposées » à Lyon en 1983, aux cotés d’artistes tels que Combas, Blanchard, Favier…
La peinture de Tony Langen tire ses références de l’histoire de l’art, admiratif d’Ingres, Delacroix, Rubens, Bacon ou encore Grunewald et Stosskopf, des références fondamentales. Les nus seront ses sujets de fin de vie. Il exploita tout d’abord sa connaissance du nu académique avec pour base non le modèle mais la photographie. En réalité ce qui importe, Tony Langen, c’est un ensemble qui réunit la figure et l’espace. Par la suite la figure émergera d’avantage de l’œuvre. Dans ses dernières toiles, les tissus prendront place. Une relation s’établit entre le support, les couleurs et les motifs particuliers qui jouent comme un décor. Les attitudes des corps deviennent moins statiques, plus vivantes, les corps s’animent. Soucieux de la promotion de l’art contemporain à Strasbourg et de la rencontre d’artistes d’horizons divers, il est membre fondateur du groupe Attitude en 1979 et devient Président du Carrefour de la Création Contemporaine en 1983.
S.T.S

.

Merci de nous envoyer vos ordres d’achat au plus tard avant midi le jour de la vente. Si vous ne recevez pas de mail de confirmation, veuillez contacter l’Hôtel des Ventes au 03 88 68 63 63.